The White Bison
Fraternelle de la BASE de BIERSET

The White Bison
Fraternelle de la BASE de BIERSET

  
lundi 25 septembre 2017
Historique » Histoire  
Rubriques
  
Historique de la base de Bierset

Les premiers balbutiements en matière d'aéronautique se déroulent à Ans et ce dans le courant de 1914.

 1914  1er Guerre Mondiale.
Survient la Première Guerre mondiale. Très vite, Liège est investie, les Farman HF-22 ne peuvent pas grand chose et le 18 Août, les Allemands prennent possession de la plaine. Jugeant l'endroit peu approprié, les Allemands se mettent en quête d'un autre site et jettent leur dévolu sur Bierset.

1914 à 1918  L'aménagement de l'aérodrome.
Les Allemands aménagent donc cette plaine en aérodrome et l'utilisent surtout comme terrain de réparation et de transit entre l'Allemagne et le front. Extrêmement bien situé, puisque le plus à l'Est du front franco-belge, Bierset était prête à accueillir les différentes escadrilles engagées en cas de non-succès de l'offensive Ludendorff. Sous un angle beaucoup plus optimiste, une expension de la Luftstreikrafte était prévue pour 1918 et de ce fait Bierset se justifiait entièrement.

1920  Installation de l'Armée Belge.
Il faudra attendre le 1e mar 1920 pour voir enfin l'aviation être intégrée dans la structure de l'armée belge; on parle alors d'aéronautique militaire. Le gouvernement débloque alors des crédits qui permettent, cette même année, de débuter la construction de la caserne De Cubber.

1922  Les premiers avions et le Premier Meeting militaire aérien.
Le 13 férvier, les premiers avions de l'aéronautique belge prennent possession des nouvelles installations de Bierset-Awans. Il s'agit de De havilland DH-4 qui équipent les 10e, 11e et 12e Escadrilles composant le 5e Groupe de Bombardement
Le premier grand meeting est organisé le 27 mai 1922; Cette manifestation est organisée pour l'inauguration de l'aérodrome avec la participation des trois escadrilles de Bierset ainsi que les escadrilles écoles venant de Asch dans le Limbourg.

Suite à la création d'un nouveau 5e Groupe à Schaffen, Bierset devient le 6e Groupe composé des 1e et 2e Escadrilles de Bombardement (Ex 11 et 12e). Une troisième escadrille sera reformée le 1e juillet; on voit alors, en plus des DH-4, apparaître des De Havilland DH-9.

1924  Nouvelle réorganisation de l'aéronautique militaire.  
La direction de l'aéronautique militaire crée une brigade aéronautique composée de 3 groupements: d'observation, de chasse et de bombardement; Le 2ème groupement comprendrait 3 unités :Bierset, Diest et Nivelles. Toutes les escadrilles paires disparaissent. La 1e et la 3e Escadrille sont affectées au 3e Groupe du 27e Régiment d'aéronautique.

1928  Livraison des Breguet XIX. 
Les nouveaux avions arrivent, les Breguet XIX. Biplaces, biplans de bombardement ou de reconnaissance livrés le 10 février 1928.  L'Adjudant Dehalleux présente à cette occasion un projet d'insigne qui représente un éléphant  goguenard, assis, qui tient une longue vue dans sa trompe ainsi qu'une bombe.
                                                                             
                            1er Escadrille de Bombardement                                             3e Escadrille de Bombardement    
1935  Arrivée des Renard 31.
Le 1er octobre, les 1e et 3e Escadrilles du IIIème Groupe du 2e Régiment Aéronautique
laissent la place aux 9e et 11e Escadrilles du Vème Groupe du 1e Régiment d'Aéronautique (9/V/1Aé et 11/V/1Aé) . Elles accomplissent des missions de reconnaissance au moyen de Renard 31. Ces deux escadrilles se distingueront durant la campagne des 18 jours.       
                                                             
                             
9e Escadrille d'Observation                               11e Escadrille d'Observation
En effets, les "Sioux" effectueront près de 54 missions de guerre au-dessus de la Belgique avant de recevoir l'ordre de capituler, ce qu'elles seront d'ailleurs les dernières à faire.

1940  Un premier hélicoptère à Bierset.
La présence d'hélicoptères sur la plaine n'est certainement pas une première. On retrouve la trace d'un autogire d'observation biplace, un Cierva C-30A; cet unique exemplaire en Belgique, conçu par l'ingénieur La Cierva et construit sous licence en Angleterre par la firme Avro, intéressait l'Aéronautique Militaire qui procédait à son évaluation. Il fut détruit dans son hangar le 10 mai 1940 lors du bombardement de la plaine par des Dornier 17 allemands.

1940  Occupation par les troupes Allemandes.
Le 13 mai, des Junkers JU52 arrivent sur l'aérodrome de Bierset dont trois seront abattus par les salves tirées du Fort de Flémalle.
Le 15 mai, la plaine est occupé par un Staffel de trois Schwärm, comptant de 7 à 12 Junkers 88.
Le 25 mai, le Major Oskar Dinort occupe Bierset avec ses Junkers 87, Stuka de sinistre mémoire.
Les Allemands continuent à s'installer sur la plaine, des mitrailleuses sont installées aux quatre coins; les bâtiments sont peints: l'un représente une boulangerie, l'autre une boucherie, etc......Vu du ciel, ces installations ont l'allure d'un paisible village et pourtant.....Quant à la caserne, un immense treillis de camouflage la recouvre, la préservant ainsi des reconnaissances aériennes.

1941 à 1944 
L'activité aérienne a été fortement réduite. Les Allemands effectuent dès lors quelques travaux d'aménagements.

1944  Sabotages par le "Refuge Saumon".

 

1944  Occupation par les Américains.
Après la Noël, les alliés reprennent l'offensive. C'est alors que Bierset, occupée à l'époque par le 42e Groupe de la 9e Air Force va jouer un rôle déterminant. En effet, les chars américains Sherman risquaient d'être immobilisés faute de carburant. C'est pourquoi l'opération "Red BallExpress" est mise sur pied. Un pont aérien est dès lors créé entre la Grande-Bretagne et Bierset. L'aérodrome va accueillir chaque jour plusieurs centaines de Dakota C-47, chargés des précieux fûts de carburant.
A certains moments de la journée, un appareil atterrit toutes les 20 ou 30 secondes. Quand le terrain est saturé, les Dakotas attendent par pelotons de 24 dans le ciel Liègeois la permission de se poser.

1946
Après la guerre, ce sont les civils qui donnent un nouvel essor à la base de Bierset, par la crétion de la Section Aviation du Royal Motor Union.

1947
Le premier DC-3 Sabena de la ligne Bruxelles-Paris fait escale à Bierset.
  

1950  En 1950 fut prise la décision de construire une base OTAN, l'ancienne base étant trop exiguë pour les avions modernes, elle fut implantée sur le territoire de Bierset (Velroux) où elle se trouve actuellement.

1953  La base sera ouverte le 27 septembre 1953 en prenant l'appellation de 9em Wing de Chasseurs Bombardiers. les escadrilles 22e, 26e et 30e sont équipées de Météor VIII
                                                             
             22e Escadrille de Chasse de Jour                   26e Escadrille de Chasse de Jour          30e Escadrille de Chasse de Jour

1957 Devenu l'Aéroport de Liège qui servit un certain temps à un embryon de lignes civiles de la SABENA.

1957  Dès le mois d'août 1957, les Météor sont remplacés par des Hunter VI.

1960  Le 9e Wing est dissous le 30 avril 1960 suite à une réorganisation de la Force Aérienne, qui ne sera , hélas! pas la dernière. Mais la base ne reste pas longtemps inactive car le 30 novembre 1960, avant leur installation en Allemagne, les escadrilles de l'Etat-Major WETSA (Wing Engins Téléguidés Sol-Air) ainsi que les 50e et 52e prennent temporairement leurs quartiers sur la Base dans l'attente de leur déploiement définitif à Düren, qui interviendra en 1962.
                                                                             
             50e Escadrille MSL                                                       WETSA                                                52e Escadrille MSL

1962  Création de l'Unité de Support d'Engins Téléguidés Sol-Air (USETSA). Cette unité regroupe le personnel du Groupe Maintenance du 13 WETSA et de la DSU du 9 WETSA constitué à Bierset. L'UTETSA fait rapidement mouvement vers Dûren, à l'exception d'un détachement qui reste à Bierset pour assurer le soutien logistique du 9 WETSA en attendant son départ en RFA en 1964.
                                                               
                                       
9e WETSA                                                         13e WETSA

1963 Vient ensuite le 1er avril 1963 la 42e Escadrille Recce (reconnaissance) , en provenance de Beauvechain avec ses célèbres Thunderflash RF-84F.
 Les T-33 du VSV viennent à leur tour le 3 juillet 1967 de Chièvres.

1968  Le 4 décembre 1968 la base change de nouveau d'appelation en devenant le 3e Wing Tactique
(3 W Tac) .

 

1970  Avril 1970 ,départ des T-33 du VSV (Vol Sans Visibilité) vers Brustem et arrivée des Mirage 5B.

1971  Le 30 juin 1971 la 1e escadrille en provenance de Florennes amène les F-84F Thunderstreak et absorbe les RF-84F de la 42e escadrille (42 Esc) qui, le 19 septembre part pour Florennes afin d'être équipée de Mirage 5BR de reconnaissance, vient ensuite l'arrivée de la 8e escadrille (8 Esc) le 15 décembre.

                                               1er Escadrille                     8em Escadrille

1988  La 42 Esc Recce remplace la 1 Esc.
Le 24 novembre 1988, la 42 Esc Recce revient à Bierset remplacer la 1e escadrille (1 Esc) qui retournera à Florennes.

 
42e Escadrille

1989  Départ de la 1e Escadrille.
 Le 24 mars 1989, les pilotes de la 1er Escadrille, conduit par leur CO, le Major Minne, effectuent leurs derniers vols sur Mirage. Ils poseront leurs avions sur la Base de Bierset à la disposition de la 
8e Escadrille.

 1989  Inauguration du Monument "Refuge Saumon".
Le 5 septembre le Monument "Refuge Saumon" fut inauguré en présence des plus hautes Autorités civiles et militaires.

1990  Inauguration d'un Missile NIKE à Bierset.
Le 15 juin, mise en place d'un Missile NIKE offert au 3e Wing par les Unités Missiles de RFA;(unités dissoutes) Elles avaient vu le jour à Bierset en 1960.

1990 20 Ans du Mirage.
Le Mirage BA-08 est peint en bleu et blanc (Couleur de la 8 Esc) et présenté au public lors du Meeting les 22 et 23 juin.

1991  La Guerre du Golfe et la Dissolution de la 8e Esc .
Grâce à leur équipement de guerre électronique RapportII, ces fameux Mirage V auront l'honneur de participer, dans le cadre de l'Alliance de l'Atlantique Nord, à la mission "Ace Guard" durant la Guerre du Golfe. Acette occasion, quelque 200 hommes seront déployés au fin fond du pays kurde, plus précisément à Diyarbakir (Turquie), à seulement 150 Km de la frontière irakienne et cela pendant deux mois et demi. Nos bons vieux Mirage y effectueront pas moins de 650 missions dans un but de dissuasion sous forme de patrouille le long de la frontière.

1991 Dissolution de la 8e Escadrille.

La 8e Escadrille engagée dans "Ace Guard" fut dissoute peu de temps après son retour du front le 30 septembre 1991.

1993 Dissolution de la 42 Escadrille et du 3 Wing Tac.

Le 21 décembre 1993.

1994  Installation complète de la 255ème Compagnie Logistique.

1994  La Base de Bierset est alors remise à l'Aviation Légère formée d'un Groupement comprenant trois Bataillons d'hélicoptères ainsi qu'une unité de Maintenance Light Avi.

Wing Heli

                                                       15eSquadron                  16e Squadron                   18e Squadron 

 

  2002               Le 1er janvier, abandon de la dénomination Force Aérienne pour celle de la Composante Aérienne.

 2004    Le 1er mars, le Groupement d ’Aviation Légère prit le nom de Wing Héli au sein de la Composante Aérienne.

 2009    En octobre, le gouvernement décida le début du déménagement du Wing Héli vers la Base de Beauvechain.

 2011    En novembre, la fin des activités militaires sur la base, annoncera la fermeture de la BASE MILITAIRE DE BIERSET, qui aura porté haut pendant 90 années les couleurs de la Belgique tant de l’Aéronautique que de la Force Aérienne, aussi bien en Belgique que dans toutes leurs missions à l’étranger dont la « Guerre du Golfe ».

 

 

(De nombreux extraits sont issus du livre "Historique de la Base Aérienne de Bierset 1914-1989" écrit par le Sous-Lieutenant d'Aviation Licencié Thierry HEPTIA, livre en vente voir "Boutique".) 

 

 

 

 


 

                                                                                                                                                                       

   

 

Les premiers balbutiements en matière d'aéronautique se déroulent à Ans et ce dans le courant de 1914.

 1914  1er Guerre Mondiale.
Survient la Première Guerre mondiale. Très vite, Liège est investie, les Farman HF-22 ne peuvent pas grand chose et le 18 Août, les Allemands prennent possession de la plaine. Jugeant l'endroit peu approprié, les Allemands se mettent en quête d'un autre site et jettent leur dévolu sur Bierset.

1914 à 1918  L'aménagement de l'aérodrome.
Les Allemands aménagent donc cette plaine en aérodrome et l'utilisent surtout comme terrain de réparation et de transit entre l'Allemagne et le front. Extrêmement bien situé, puisque le plus à l'Est du front franco-belge, Bierset était prête à accueillir les différentes escadrilles engagées en cas de non-succès de l'offensive Ludendorff. Sous un angle beaucoup plus optimiste, une expension de la Luftstreikrafte était prévue pour 1918 et de ce fait Bierset se justifiait entièrement.

1920  Installation de l'Armée Belge.
Il faudra attendre le 1e mar 1920 pour voir enfin l'aviation être intégrée dans la structure de l'armée belge; on parle alors d'aéronautique militaire. Le gouvernement débloque alors des crédits qui permettent, cette même année, de débuter la construction de la caserne De Cubber.

1922  Les premiers avions et le Premier Meeting militaire aérien.
Le 13 férvier, les premiers avions de l'aéronautique belge prennent possession des nouvelles installations de Bierset-Awans. Il s'agit de De havilland DH-4 qui équipent les 10e, 11e et 12e Escadrilles composant le 5e Groupe de Bombardement
Le premier grand meeting est organisé le 27 mai 1922; Cette manifestation est organisée pour l'inauguration de l'aérodrome avec la participation des trois escadrilles de Bierset ainsi que les escadrilles écoles venant de Asch dans le Limbourg.

Suite à la création d'un nouveau 5e Groupe à Schaffen, Bierset devient le 6e Groupe composé des 1e et 2e Escadrilles de Bombardement (Ex 11 et 12e). Une troisième escadrille sera reformée le 1e juillet; on voit alors, en plus des DH-4, apparaître des De Havilland DH-9.

1924  Nouvelle réorganisation de l'aéronautique militaire.  
La direction de l'aéronautique militaire crée une brigade aéronautique composée de 3 groupements: d'observation, de chasse et de bombardement; Le 2ème groupement comprendrait 3 unités :Bierset, Diest et Nivelles. Toutes les escadrilles paires disparaissent. La 1e et la 3e Escadrille sont affectées au 3e Groupe du 27e Régiment d'aéronautique.

1928  Livraison des Breguet XIX. 
Les nouveaux avions arrivent, les Breguet XIX. Biplaces, biplans de bombardement ou de reconnaissance livrés le 10 février 1928.  L'Adjudant Dehalleux présente à cette occasion un projet d'insigne qui représente un éléphant  goguenard, assis, qui tient une longue vue dans sa trompe ainsi qu'une bombe.
                                                                             
                            1er Escadrille de Bombardement                                             3e Escadrille de Bombardement    
1935  Arrivée des Renard 31.
Le 1er octobre, les 1e et 3e Escadrilles du IIIème Groupe du 2e Régiment Aéronautique
laissent la place aux 9e et 11e Escadrilles du Vème Groupe du 1e Régiment d'Aéronautique (9/V/1Aé et 11/V/1Aé) . Elles accomplissent des missions de reconnaissance au moyen de Renard 31. Ces deux escadrilles se distingueront durant la campagne des 18 jours.       
                                                             
                             
9e Escadrille d'Observation                               11e Escadrille d'Observation
En effets, les "Sioux" effectueront près de 54 missions de guerre au-dessus de la Belgique avant de recevoir l'ordre de capituler, ce qu'elles seront d'ailleurs les dernières à faire.

1940  Un premier hélicoptère à Bierset.
La présence d'hélicoptères sur la plaine n'est certainement pas une première. On retrouve la trace d'un autogire d'observation biplace, un Cierva C-30A; cet unique exemplaire en Belgique, conçu par l'ingénieur La Cierva et construit sous licence en Angleterre par la firme Avro, intéressait l'Aéronautique Militaire qui procédait à son évaluation. Il fut détruit dans son hangar le 10 mai 1940 lors du bombardement de la plaine par des Dornier 17 allemands.

1940  Occupation par les troupes Allemandes.
Le 13 mai, des Junkers JU52 arrivent sur l'aérodrome de Bierset dont trois seront abattus par les salves tirées du Fort de Flémalle.
Le 15 mai, la plaine est occupé par un Staffel de trois Schwärm, comptant de 7 à 12 Junkers 88.
Le 25 mai, le Major Oskar Dinort occupe Bierset avec ses Junkers 87, Stuka de sinistre mémoire.
Les Allemands continuent à s'installer sur la plaine, des mitrailleuses sont installées aux quatre coins; les bâtiments sont peints: l'un représente une boulangerie, l'autre une boucherie, etc......Vu du ciel, ces installations ont l'allure d'un paisible village et pourtant.....Quant à la caserne, un immense treillis de camouflage la recouvre, la préservant ainsi des reconnaissances aériennes.

1941 à 1944 
L'activité aérienne a été fortement réduite. Les Allemands effectuent dès lors quelques travaux d'aménagements.

1944  Sabotages par le "Refuge Saumon".

 

1944  Occupation par les Américains.
Après la Noël, les alliés reprennent l'offensive. C'est alors que Bierset, occupée à l'époque par le 42e Groupe de la 9e Air Force va jouer un rôle déterminant. En effet, les chars américains Sherman risquaient d'être immobilisés faute de carburant. C'est pourquoi l'opération "Red BallExpress" est mise sur pied. Un pont aérien est dès lors créé entre la Grande-Bretagne et Bierset. L'aérodrome va accueillir chaque jour plusieurs centaines de Dakota C-47, chargés des précieux fûts de carburant.
A certains moments de la journée, un appareil atterrit toutes les 20 ou 30 secondes. Quand le terrain est saturé, les Dakotas attendent par pelotons de 24 dans le ciel Liègeois la permission de se poser.

1946
Après la guerre, ce sont les civils qui donnent un nouvel essor à la base de Bierset, par la crétion de la Section Aviation du Royal Motor Union.

1947
Le premier DC-3 Sabena de la ligne Bruxelles-Paris fait escale à Bierset.
  

1950  En 1950 fut prise la décision de construire une base OTAN, l'ancienne base étant trop exiguë pour les avions modernes, elle fut implantée sur le territoire de Bierset (Velroux) où elle se trouve actuellement.

1953  La base sera ouverte le 27 septembre 1953 en prenant l'appellation de 9em Wing de Chasseurs Bombardiers. les escadrilles 22e, 26e et 30e sont équipées de Météor VIII
                                                             
             22e Escadrille de Chasse de Jour                   26e Escadrille de Chasse de Jour          30e Escadrille de Chasse de Jour

1957 Devenu l'Aéroport de Liège qui servit un certain temps à un embryon de lignes civiles de la SABENA.

1957  Dès le mois d'août 1957, les Météor sont remplacés par des Hunter VI.

1960  Le 9e Wing est dissous le 30 avril 1960 suite à une réorganisation de la Force Aérienne, qui ne sera , hélas! pas la dernière. Mais la base ne reste pas longtemps inactive car le 30 novembre 1960, avant leur installation en Allemagne, les escadrilles de l'Etat-Major WETSA (Wing Engins Téléguidés Sol-Air) ainsi que les 50e et 52e prennent temporairement leurs quartiers sur la Base dans l'attente de leur déploiement définitif à Düren, qui interviendra en 1962.
                                                                             
             50e Escadrille MSL                                                       WETSA                                                52e Escadrille MSL

1962  Création de l'Unité de Support d'Engins Téléguidés Sol-Air (USETSA). Cette unité regroupe le personnel du Groupe Maintenance du 13 WETSA et de la DSU du 9 WETSA constitué à Bierset. L'UTETSA fait rapidement mouvement vers Dûren, à l'exception d'un détachement qui reste à Bierset pour assurer le soutien logistique du 9 WETSA en attendant son départ en RFA en 1964.
                                                               
                                       
9e WETSA                                                         13e WETSA

1963 Vient ensuite le 1er avril 1963 la 42e Escadrille Recce (reconnaissance) , en provenance de Beauvechain avec ses célèbres Thunderflash RF-84F.
 Les T-33 du VSV viennent à leur tour le 3 juillet 1967 de Chièvres.

1968  Le 4 décembre 1968 la base change de nouveau d'appelation en devenant le 3e Wing Tactique
(3 W Tac) .

 

1970  Avril 1970 ,départ des T-33 du VSV (Vol Sans Visibilité) vers Brustem et arrivée des Mirage 5B.

1971  Le 30 juin 1971 la 1e escadrille en provenance de Florennes amène les F-84F Thunderstreak et absorbe les RF-84F de la 42e escadrille (42 Esc) qui, le 19 septembre part pour Florennes afin d'être équipée de Mirage 5BR de reconnaissance, vient ensuite l'arrivée de la 8e escadrille (8 Esc) le 15 décembre.

                                               1er Escadrille                     8em Escadrille

1988  La 42 Esc Recce remplace la 1 Esc.
Le 24 novembre 1988, la 42 Esc Recce revient à Bierset remplacer la 1e escadrille (1 Esc) qui retournera à Florennes.

 
42e Escadrille

1989  Départ de la 1e Escadrille.
 Le 24 mars 1989, les pilotes de la 1er Escadrille, conduit par leur CO, le Major Minne, effectuent leurs derniers vols sur Mirage. Ils poseront leurs avions sur la Base de Bierset à la disposition de la 
8e Escadrille.

 1989  Inauguration du Monument "Refuge Saumon".
Le 5 septembre le Monument "Refuge Saumon" fut inauguré en présence des plus hautes Autorités civiles et militaires.

1990  Inauguration d'un Missile NIKE à Bierset.
Le 15 juin, mise en place d'un Missile NIKE offert au 3e Wing par les Unités Missiles de RFA;(unités dissoutes) Elles avaient vu le jour à Bierset en 1960.

1990 20 Ans du Mirage.
Le Mirage BA-08 est peint en bleu et blanc (Couleur de la 8 Esc) et présenté au public lors du Meeting les 22 et 23 juin.

1991  La Guerre du Golfe et la Dissolution de la 8e Esc .
Grâce à leur équipement de guerre électronique RapportII, ces fameux Mirage V auront l'honneur de participer, dans le cadre de l'Alliance de l'Atlantique Nord, à la mission "Ace Guard" durant la Guerre du Golfe. Acette occasion, quelque 200 hommes seront déployés au fin fond du pays kurde, plus précisément à Diyarbakir (Turquie), à seulement 150 Km de la frontière irakienne et cela pendant deux mois et demi. Nos bons vieux Mirage y effectueront pas moins de 650 missions dans un but de dissuasion sous forme de patrouille le long de la frontière.

1991 Dissolution de la 8e Escadrille.

La 8e Escadrille engagée dans "Ace Guard" fut dissoute peu de temps après son retour du front le 30 septembre 1991.

1993 Dissolution de la 42 Escadrille et du 3 Wing Tac.

Le 21 décembre 1993.

1994  Installation complète de la 255ème Compagnie Logistique.

1994  La Base de Bierset est alors remise à l'Aviation Légère formée d'un Groupement comprenant trois Bataillons d'hélicoptères ainsi qu'une unité de Maintenance Light Avi.

Wing Heli

                                                       15eSquadron                  16e Squadron                   18e Squadron 

 

  2002               Le 1er janvier, abandon de la dénomination Force Aérienne pour celle de la Composante Aérienne.

 2004    Le 1er mars, le Groupement d ’Aviation Légère prit le nom de Wing Héli au sein de la Composante Aérienne.

 2009    En octobre, le gouvernement décida le début du déménagement du Wing Héli vers la Base de Beauvechain.

 2011    En novembre, la fin des activités militaires sur la base, annoncera la fermeture de la BASE MILITAIRE DE BIERSET, qui aura porté haut pendant 90 années les couleurs de la Belgique tant de l’Aéronautique que de la Force Aérienne, aussi bien en Belgique que dans toutes leurs missions à l’étranger dont la « Guerre du Golfe ».

 

 

(De nombreux extraits sont issus du livre "Historique de la Base Aérienne de Bierset 1914-1989" écrit par le Sous-Lieutenant d'Aviation Licencié Thierry HEPTIA, livre en vente voir "Boutique".) 

 

 

 

 


 

                                                                                                                                                                       

   

 

  
Copyright 2009 by The White Bison   |  Confidentialité  |  Conditions d'utilisation  |  SatraBel - Création sites internet